Présentation

EcoVal qui a vu le jour en 2010 empreinte le 1er janvier 2017 la voie de l’OSEO Neuchâtel. En s’implantant dans le canton de Neuchâtel, l’OSEO-NE souhaitait avant tout donner un cadre permettant au programme EcoVal de fonctionner plus efficacement et un nouvel élan facilitant l’adaptation à de nouveaux enjeux dans le domaine de l’insertion professionnelle.

De nombreux projets et pré-projets ont pu aboutir en 2017 et la renommée de l’OSEO Suisse nous a permis de renforcer, voire développer nos collaborations avec des entreprises partenaires. L’appui du réseau OSEO et leurs expériences nous ont permis d’appréhender d’une manière plus professionnelle l’insertion professionnelle, en nous permettant d’accéder à de nouvelles méthodes de travail, de management de qualité, de procédure de travail et de marketing.

L’OSEO Neuchâtel a la volonté d’être l’initiateur d’une nouvelle dynamique pour notre canton. Elle a développé et présenté, en 2017, 7 projets à divers mandants, autorités cantonales et communales. Notre association ne souhaite pas proposer des mesures en concurrence avec celles existantes, mais répondre à des problèmes de société actuels par des mesures innovantes et adaptées au contexte économique local, complémentaires à celles déjà en place.

Directeur de l’OSEO Neuchâtel et Ecoval

Résumé

L’OSEO Neuchâtel s’est donné comme mission d’être un acteur incontournable de l’insertion professionnelle et sociale dans le canton de Neuchâtel, pour pouvoir poursuive, étendre et améliorer son soutien à la lutte contre l’exclusion et la précarité par les valeurs du travail. La conjoncture économique actuelle et les conditions de travail qui souvent se durcissent et évoluent nous poussent à revoir constamment nos missions et notre organisation. L’OSEO est en constante observation du marché du travail et de notre société, pour adapter aux mieux nos prestations à ces nouveaux défis, sans qu’aucune personne ne soit laissé pour compte dans ces évolutions.

L’Œuvre suisse d’entraide ouvrière et ses associations régionales se concentrent sur les valeurs fondamentales du mouvement ouvrier : justice, solidarité, respect et indépendance. Nous avons confiance en ces valeurs, car elles constituent les bases de notre futur.

L’OSEO s’engage pour une société solidaire et juste sur le plan social, politique et économique, au sein de laquelle tout le monde peut mener une vie autonome, indépendamment de ses origines, de son sexe et de sa culture.

L’OSEO s’engage pour les droits des êtres humains et en faveur des personnes socialement défavorisées, afin qu’elles participent de façon autonome à la vie économique, sociale et culturelle.

1er janvier 2017
Le programme EcoVal est rattaché officiellement L’OSEO Neuchâtel.
3 novembre 2016
Création de l’association OSEO Neuchâtel.
Juin 2016
Le choix de créer une association Neuchâteloise de l’OSEO est retenue. M. Claude Brosy met sur pied un agenda d’actions et pilote cette transition.
Printemps 2016
Pour répondre au mieux à de nouveaux défis du domaine, plusieurs réorganisations sont étudiées pour qu’Ecoval puissent anticiper ceux-ci.
1er janvier 2015
Ouverture d’un atelier de logistique attenant à l’atelier informatique et vente.
Nouvelles formations en ligne en bureautique dans notre atelier administratif.
Nouveaux locaux pour notre atelier horlogerie d’une capacité de plus de 20 personnes.
1er septembre 2013
Mise en place de formations en mathématiques et en français en complément à notre prise en charge.
1er janvier 2013
Ouverture d’un atelier professionnel de poseur en menuiserie:
1er septembre 2012
Ouverture d’un atelier d’horlogerie.
2010
Création de l’institution EcoVal rattaché à la commune de Val-de-Travers.
Août à décembre 2009
Monsieur Claude Brosy avec le soutien de Monsieur Pierre-Alain Rumley, Conseiller communal de Val-de-Travers, tente de mettre en place un nouveau projet d’entreprise d’insertion professionnelle pour répondre aux besoins de la région.
1er juillet 2009
Suite à une réduction des subventions précédemment accordées, JobEco SA annonce la suppression de l’atelier du Val-de-Travers.
2002
Sur proposition du Service de l’emploi, le programme fusionne avec JobEco SA.
1993
A l’initiative de Monsieur C. Jeanneret, Conseiller communal à Couvet, et Monsieur F. Trifoni, Président de l’Association des chômeurs du Val-de-Travers (ADCVT), un programme d’occupation des chômeurs est mis sur pied. Il accueille une petite équipe chargée d’effectuer des travaux d’utilité publique à Fleurier et à Couvet.

Quelques chiffres

50% de retour en emploi pour le public de l’assurance chômage en 2018
27% de retour en emploi pour le public de l’aide sociale en 2018
5,51 sur 6 de taux de satisfaction sur l’ensemble de nos prestations en 2018
120 bénéficiaires ont intégré les activités d’EcoVal en 2018

Comité

Marie-Danièle Bruttin
Marie-Danièle BruttinPrésidente
Corine Bolay Mercier
Corine Bolay MercierVice-présidente. Représentante PSN
Steve Cand
Steve CandSecrétaire. Représentant USCN
Jacques-André Maire
Jacques-André MaireMembre. Conseiller national
Frédéric Mairy
Frédéric Mairy Membre. Représentant de la Communne VDT, Conseiller communal
Yves Suter
Yves Suter Membre. Délégué du personnel
Louise Wehrli
Louise Wehrli Membre. Représentante de la société civile

Nos partenaires